Le jour d’après

« Mais… Ils sont tous partis ! ». Il s’adresse au serveur qui vient de lui apporter un café accompagné d’un petit biscuit. La terrasse est vide et il se sent bien seul. Plus seul encore que dans le minuscule studio avec vue sur une cour intérieure triste et sale dans lequel il a compté les jours et les mois depuis le début de la pandémie

-Ah, mais ils vont revenir, répond André. Les bus doivent les déposer vers midi.

-Les bus ?

-Ben oui, l’association des commerçants a affrété une dizaine de bus qui chaque jour, pendant une semaine, vont ramasser les vieux dans les maisons de retraite, et les gens qui s’ennuient dans les villages. Ils vont les déposer gratuitement au pied des terrasses. Les restaus se sont engagés à leur offrir le repas, et ils ont droit à un café dans tous les bistrots qui participent à l’opération…

Du coup, il regarde sa tasse et se dit que s’il avait attendu midi il n’aurait peut-être pas du payer 2,10 euros pour un banal kawa. Mais, André, le serveur, ne lui laisse pas le temps d’évoquer cette hypothèse.

-Le système ne fonctionne qu’entre midi et trois heures, et seulement en semaine. Mais c’est déjà bien, non ?

-Euh, oui, sûrement. Mais c’est quoi le but exactement ?

-Ben, c’est simple ! L’idée c’est de créer une ambiance de consommation, d’impulser le mouvement. Comme ça, les gens voient du monde et ça leur donne envie d’en faire autant. Ça coûte un peu de pognon, mais on n’est plus à ça près, hein !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s