Articles

Paris, c’est fini !

A deux reprises, j’ai habité Paris. Deux fois trois ans. Pour bien des raisons je n’ai pas aimé cette ville, ou plutôt je n’ai pas pu l’aimer. Pas le bon moment, pas le bon contexte. Vous me direz « Mais, enfin, Paris est une belle ville ! ». Je sais, mais ce n’est pas suffisant pour s’yLire la suite « Paris, c’est fini ! »

Gallimard, va te faire voir !

Il y a quelques jours, Gallimard a demandé au bon peuple de cesser momentanément de lui envoyer des manuscrits. La maison Gallimard, phare de l’édition française, fondée en 1919 par Gaston, dirigée aujourd’hui par Antoine, se sentait débordée par tous ces manants qui, inspirés sans doute par ces temps de Covid-19, voulaient non seulement écrire, maisLire la suite « Gallimard, va te faire voir ! »

« Regarde ! On arrive à la frontière ! »

Un article de Jean Quatremer dans Libération, sur « le retour des frontières » a attiré mon attention ce matin. Il y est question de la conduite à adopter, en Europe, face à la pandémie de coronavirus. Dans notre monde ouvert, multipolaire, multilatéral, multi tout ce que l’on veut, il est convenu lorsqu’on évoque un éventuel retour desLire la suite « « Regarde ! On arrive à la frontière ! » »

A la frontière

La file s’étend sur quatre ou cinq kilomètres. Quatre ou cinq kilomètres de voitures, des Dacias pour la plupart, qui attendent docilement le droit de passer la frontière. Les moteurs sont arrêtés : l’essence coûte cher. Toutes les dix minutes environ la queue progresse de quelques mètres et chaque conducteur pousse péniblement son véhicule. UneLire la suite « A la frontière »

Mes journées à Saint-Germain-des-Prés

Avec la mort de Juliette Gréco – « l’icône de Saint-Germain-des- Prés » titre la presse – quelques images enfouies depuis longtemps ont refait surface. J’avais en quelque sorte oublié que j’étais souvent allé à Saint-Germain-des-Prés. Pendant quelques années, je suis descendu chaque jour à la station du même nom, sur la ligne 4 du métro. JeLire la suite « Mes journées à Saint-Germain-des-Prés »

L’écriture efficace, ce piège

Il y a quelques semaines, un ami m’a envoyé quelques commentaires à propos de mon dernier livre, Terminus Budapest. « L’écriture est redoutablement efficace« , écrit-il, voulant certainement m’être agréable. En l’occurrence, il m’a surtout aidé à me remettre en question. Cette fameuse « écriture efficace », je la connais, ou j’en connais en tout cas une des formes lesLire la suite « L’écriture efficace, ce piège »

France, été 2020

En France, l’été 2020 aura été rythmé par les commentaires, les inquiétudes, les polémiques, les interrogations au sujet de cette pandémie qui a changé nos vies depuis plusieurs mois. Nous portons des masques, nous nous faisons tester, nous gardons nos distances… Nous sommes prisonniers, plus ou moins volontaires, d’un protocole sanitaire qui évolue à coupsLire la suite « France, été 2020 »

Je ne retrouverai pas l’Est

Il y a trente ans exactement, en mai 1990, j’accompagnais à Bucarest un groupe d’étudiants de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille. Nous sommes restés deux semaines sur place, dans une Roumanie en plein chambardement post-Ceausescu. J’ai évoqué cet épisode dans un livre, Jours tranquilles à l’Est. Je ne savais pas, alors, que j’allais, justeLire la suite « Je ne retrouverai pas l’Est »

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.

%d blogueurs aiment cette page :